Quelles étapes pour lancer son salon de beauté ?

Le lancement d’un institut de beauté doit se faire avec organisation : choix du statut juridique, réglementation à respecter, diplômes, création de l’étude de marché… Les points sur lesquels s’attarder sont nombreux. Alors, par où commencer pour lancer son salon de beauté ? Quelles étapes sont indispensables à votre réussite ? 

 

Quels diplômes sont nécessaires pour lancer son institut de beauté ?

Afin d’ouvrir un salon de beauté, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Vous pouvez obtenir un certificat d’aptitude professionnelle (CAP), ou un brevet d’études professionnelles (BEP). Dans ce cas de figure, vous n’aurez pas besoin de justifier d’un certain nombre d’années d’expérience ;
  • Vous pouvez choisir de lancer votre institut de beauté sans diplôme : vous aurez dès lors besoin de justifier de 3 années d’expérience en tant que gérant ou salarié d’un institut de beauté, ou en tant que professionnel indépendant. Les fiches de paye ou les contrats de travail vous aideront à justifier votre expérience.

 

Quelle réglementation pour lancer son salon de beauté ?

Pour commencer, vous devrez prendre connaissances des normes liées à l’ouverture d’un “établissement recevant du public” (ERP). Notez également que de nombreuses lois régissent la nature des services que vous pouvez proposer, en fonction de la formation que vous avez suivie. Ainsi, en tant qu’esthéticien, vous pourrez par exemple pratiquer des épilations à la cire et à la pince, mais pas d’épilation au laser, car cette dernière est réservée aux dermatologues.

En outre, si vous offrez des prestations de maquillage, vous ne pourrez pas réaliser de maquillage permanant ou semi-permanant sans formation préalable.

 

Quel statut choisir pour ouvrir un salon de beauté ?

Afin d’ouvrir un salon de beauté, vous avez besoin de choisir votre statut juridique : SARL, EURL, entreprise individuelle… Afin d’opter pour le bon statut, posez-vous plusieurs questions :

  • Souhaitez-vous vous associer ou travailler seul ?
  • Quel type d’apport pouvez-vous effectuer ? Quel montant ?
  • Souhaitez-vous séparer votre patrimoine de votre entreprise ?

Le fonctionnement de votre entreprise dépendra grandement de votre statut juridique. Pour faire le bon choix, vous pouvez vous faire accompagner par des professionnels qui sauront vous guider vers le statut le plus approprié à votre situation personnelle.

 

Définir votre projet

Pour donner toutes les chances à votre projet d’aboutir et d’avoir du succès, vous devez définir avec précision toutes les stratégies que vous allez mettre en place.

Vous devrez commencer par réaliser une étude de marché, qui vous aidera à trouver votre concept, vos prix, votre nom d’enseigne, à définir vos prix, à choisir votre lieu d’implantation.

Vous devrez également choisir des fournisseurs pour vos cosmétiques et vos machines, afin d’inclure les coûts exacts dans votre business plan. Dans ce document, tous les détails liés aux coûts de votre projet doivent figurer : salaires, local commercial, prix d’achat des fournitures, travaux de décoration, coûts des formations…

 

Comment gérer l’organisation de votre salon de beauté ?

Afin d’accompagner votre croissance, plusieurs facteurs clés de succès doivent être maîtrisés :

  • La gestion de la fidélisation client ;
  • La gestion des stocks ;
  • La gestion des rendez-vous ;
  • La gestion des campagnes marketing (SMS, mailing…)

Pour parvenir à centraliser la gestion de tous ces aspects, vous pouvez opter pour les logiciels de caisse enregistreuse. Complets, ils vous accompagnent dans votre organisation quotidienne en vous aidant à avoir une vision claire de tous les aspects qui favorisent votre réussite. Pour lancer son salon de beauté en toute sérénité, c’est la clé !